Forum

Envie de laisser un message, pour nous aider !

19 réflexions sur “ Forum ”

  1. Un peu de poésie pour se détendre…

    Qui a dit : « L’embellissement du cadre de vie est l’affaire de tous, pour la qualité de vie et l’attractivité touristique de notre territoire » ?

    Le premier qui donne la bonne réponse gagne une entrée gratuite au Printemps des Gardiens le 21 mars.

    Vous ne voyez pas ? Allez, je vous aide : c’est une femme…

    Toujours pas ? Je sais, c’est difficile à imaginer, alors je vous donne une dernière info : Maire d’une commune au pied du Calamès, elle était Vice Présidente de la Communauté de Communes du Pays de Tarascon, en charge du tourisme, en janvier 2013 (date de publication de cette phrase dans le journal de la Communauté de Communes).

  2. Bonjour et bonne année !

    je viens de découvrir un site de financement participatif dédié aux luttes environnementales ou sociales http://citizencase.org/ , une piste de financement à étudier pour la sauvegarde du Calamès.

    A bientôt.

  3. Le 12/12/14; Décision municipale de la Commune de bedeilhac-et-Aynat , directement concernée par le projet de demande d’ouverture d’une carrière à Bedeilhac.
    Il est utile de préciser qu’un ancien élu (P.V.) qui a contribué entre autre à la restauration de la tour de Montorgueil en créant l’association APCT a tenu à titre personnel à sensibiliser les élus en place, pour leur supplier de ne pas laisser détruire notre village.
    Mme le Maire, Annick Fournié ouvre la séance proposant un vote à bulletin secret, tout en prétendant avoir pris connaissance du volumineux dossier de + de 700 pages du demandeur Denjean Ariege Granulats.
    Mme le Maire fait part de quelques promesses émanant du demandeur envers la municipalité :
    -1) la priorité des emplois se fera en premier lieu sur la commune. (excépté que à ce jour le demandeur n’a pu confirmer les emplois qui seraient générés sur le département, pour un projet qui se situe à une échelle départementale, et encore moins ceux qui seront créés sur la commune.)
    – 2) les administrés pourront bénéficier de granulés en accord avec la Municipalité (cherchons l’erreur)
    -3) les atténuations du concasseur fixe (celui qui est à quelques mètres du cimetière et la RD 618) se feront par un écran adapté et que la trémie de ce dernier sera protégée de bandes caoutchoucs pour atténuer le bruit. ( le déversement des godets de chargeuses qui vont alimenter les camions sont soudain ignorés, pourtant cette phase de chargement pour laquelle la benne d’un camion est x fois plus résonnante que celle d’une trémie, génère autant de décibels et de poussière, mot qui n’a pas été prononcé, proximité de village oblige!!!!)
    -4) Les nuisances des bips de reculs des engins seront pris en compte dans les doléances, si le cas est avéré et soulevé par les riverains, lesquels (bips) seront relayés par un nouveau système ????
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
    Un élu pose des questions à ses conseillers ; Pensez-vous que les 800 euros mensuel que la commune va percevoir peuvent justifier des nuisances et des risques que nous allons encourir pendant ces années.
    Mme le Maire répond que cela va compenser sur l’impôt que le contribuable aurait à payer sur ses redevances.
    – Ce même élu pose la question à ses huit conseillers présents, de savoir, qu’est-ce qui dans ce projet peut s’avérer comme un point positif ?
    Et là aucune réponse, moment de silence , c’est incroyable, mais c’est la réalité. (soudain, pour atténuer, il est reproché à ce conseiller de n’avoir pas été présent lorsque ce débat avait lieu, lequel s’en excuse pour des raisons de santé)
    Un peu plus loin , Mme le Maire exprime que les nuisances du roulage ne seront pas supérieures à celles que l’on connaît aujourd’hui avec les allers retours des camions de Cuminetti.
    Ce même élu, (puisqu’il n’y a que lui qui alimente le débat) questionne Mme le Maire sur son doute, afin de savoir si l’activité actuelle de l’Entreprise cuminetti est à l’échelle des nuisances et tonnages prévus par le demandeur Denjean Ariege Granulats.
    A Cette question qui commence à embarrasser Mme Le Maire, qui vient d’évoquer une énormité (par méconnaissance du dossier), un conseiller enchaîne pour répondre que l’on ne pouvait pas avancer de chiffre sur les activités actuelles de l’entreprise Cuminetti. (encore un signe de mauvaise gestion de la municipalité envers une entreprise qui normalement devrait contribuer aux besoins de la commune, en rapport des nuisances qu’elle occasionne par des allers retours de camions sur la RD 618, les opérations de concassage, le brise roche qui retentit sur tout le versant du Souleillan et les nombreux empoussièrements)
    Enfin il est temps de voter précise Mme le Maire assez embarrassée par les questions d’un seul conseiller municipal, disons le, le plus jeune, le plus réaliste, et le plus soucieux de l’avenir des jeunes et de leur village.
    Le Résultat est le suivant ; – 9 voix pour un avis favorable sur le projet
    – 2 voix contre le projet (dont 1 qui malgré des craintes a manifesté ses convictions et c’est très bien)
    – (dont deux voix par délégation )
    La conclusion reste que ce projet est toujours mené par une personne qui est notre maire actuel, maire par défaut, maire qui ne réside pas dans le village, pas plus qu’elle ne l’aime et qui à mon avis n’a qu’une hâte, celle de s’en aller.
    Puisse-t-elle si le projet aboutissait être condamnée à vivre dans sa maison du bourg de Bedeilhac, devant le passage quotidien des camions et autres engins de chantier, à supporter des nuisances dont elle ne sait rien.
    Comptant bien sur l’analyse des services prefectoraux

    1. Pour la lecture des 800 pages.Je ne sais pas comment elle a fait.Peut etre la premiere et la derniere pages.elle a du lire entre les lignes

  4. Amis lecteurs, bonjour: Les banderolles qui font partie de nos outils d’information, actuellement celles du Rassemblement du 18 Octobre à Bedeilhac,
    Fondent comme neige au soleil, déchirées, arrachées, certainement par des personnes qui ne veulent pas échanger, peser le pour le contre,
    Bien dommage de ne pouvoir en discuter juste, pour faire plaisir à un élu,…C’est infligeant , et en même temps regrettable de ne pouvoir communiquer librement avec des personnes sensibles et amoureuses de la Montagne, soucieuses de leur sécurité, et de leur cadre de vie, on ne peut leur en vouloir !!!!
    Enfin, une vraie question: quelle Commune serait prête à accepter un tel projet chez elle, aprés plus de quarante années de nuisances toujours bien présentes à Bedeilhac ?

  5. Pourquoi Monsieur MARTIN ne répond pas?
    Aurait il sous estimé les imbéciles de cette magnifique vallée ?
    NON cette carrière ne se fera pas ici, car elle n’y est pas légitime.

  6. J’étais à la soirée hier soir à la MJC, bravo à tous. Je vais adhérer à votre association, je n’avais pas d’argent sur moi mais j’ai le bulletin d’adhésion et je le remettrai jeudi avec le chèque à un membre de votre association. Bravo aussi pour votre site qui est très bien fait, je sais que cela représente un travail colossal. J’espère que nous aurons la victoire au bout du chemin.

  7. 3. Le produit des adhésions et dons récoltées à ce jour est actuellement utilisé comme suit :
    – frais d’impression des tracts, affiches
    – honoraires de Maître TERRASSE pour le recours gracieux
    – Assurance
    – Frais de papeterie, affranchissement…

  8. 2. Les réunions de travail qui vont être prochainement organisées seront ouvertes à tous ceux qui le souhaitent.
    La difficulté que nous rencontrons est que la Mairie de BEDEILHAC-AYNAT multiplie les obstacles pour nous laisser la disposition de la salle municipale d’AYNAT (état des lieux à chaque réservation, chèque de caution dont nous attendons encore de connaître le montant, et maintenant la nécessité de réserver la salle 15 jours à l’avance).
    Si l’un d’entre vous peut mettre à disposition une salle suffisamment grande pour y accueillir une trentaine de personnes, nous sommes preneurs !
    contact@lesgardiensducalames.fr

  9. 1. La quantité de travail que nous avons à fournir est, comme vous le savez, extrêmement importante.
    Les démarches engagées sont multiples (Préfecture, élus locaux, PNR, Députés Européens, DREAL, INRA, etc…).
    C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons matériellement rendre compte sur le site que des retours définitifs de ces actions, en « zappant » les étapes intermédiaires.
    Nous vous remercions de votre compréhension.

  10. Les anciennes carrières sont des sites majeurs pour la sauvegarde de la biodiversité par les milieux très chauds et secs qu’elles constituent, les falaises et talus qu’elles recèlent, les mares temporaires ou pérennes qui s’y créent.
    Bon nombre d’espèces ne survivent que dans ces milieux (abeilles, reptiles, batraciens, oiseaux, odonates etc…).
    Alors OUI pour les carrières, les gravières, les terrils, creusont, creusont, creusont.

    1. Votre remarque est fort intéressante. A notre connaissance, les publications scientifiques sur la biodiversité sont peu nombreuses du fait de la complexité de leur réalisation, et nous n’en connaissons pas qui aient étudié l’évolution de la biodiversité liée à la réalisation d’une carrière.
      Nous serions donc très intéressés par la liste des publications scientifiques sur le sujet et sur lesquelles vous vous appuyez pour votre généralisation (« Les anciennes carrières sont des sites majeurs pour la sauvegarde de la biodiversité… »).
      Vous ajoutez « …par les milieux très chauds et secs qu’elles constituent, les falaises et talus qu’elles recèlent, les mares temporaires ou pérennes qui s’y créent ». Or la carrière de Bedeilhac est en moyenne montagne et en face nord : c’est le contraire d’un milieu « très chaud et sec » ! De plus, c’est une carrière de calcaire, roche qui est plus connue pour abriter de reliefs de type karstique où l’eau s’infiltre que pour les «mares temporaires ou pérennes qui s’y créent », exception faite du cas très particulier des dolines…
      Votre conclusion (« Alors OUI pour les carrières, les gravières, les terrils, creusont, creusont, creusont ») est par ailleurs fort étonnante… Les gravières, par exemple, sont des milieux naturels résultant, à l’échelle géologique, des phénomènes d’érosion, transports alluvionnaires puis sédimentation. Elles abritent effectivement une faune et une flore très spécifiques. Le seul problème est qu’en creusant, creusant et creusant, on fait disparaitre en quelques décennies la gravière et la biodiversité qu’elle abritait.
      Nous vous renouvelons notre demande de bases scientifiques sérieuses sur lesquelles vous vous appuyez. Faute de quoi, vos remarques ne relèveraient que du jargon pseudo-scientifique qui accompagne les demandes préfectorales d’ouverture de carrière…
      A ce propos, vous avez eu l’honnêteté de signer votre message : Ne seriez vous pas le Michel MARTIN dirigeant la société CARRIERES MARTIN de LUCHE PRINGE (72800) ? (http://www.societe.com/societe/carrieres-martin-577250657.html

    2. Tu sais, Michel Martin,
      les bords d’autoroutes sont des milieux très riches. C’est vrai pour un grand nombre d’insectes entre autre. Surtout depuis que notre belle agriculture moderne a stérilisé une grande partie du territoire avec ses pesticides et autre OGM’s.

      Donc construisons des autoroutes partout, juste pour sauver la biodiversité, vraiment partout, même devant chez toi.
      amitiés

  11. Bonsoir lecteurs de tous horizons.

    En Mémoire à notre regretté NRCB (Non à la réouverture de la Carrière de Bedeilhac) Nous vous remercions de votre sincère sensibilité pour la défense de ce site, qu’est le Calamès, de votre contribution à la préservation de cette belle vallée, qui doit rester intègre, pour nous, nos vieux jours, et surtout, pour nos futures générations.

    L’association Les Gardiens du Calamès continue la lutte pour cette indispensable préservation en rendant Hommage au NRCB lors du prochain marché aux fleurs de Saurat.

    Please Save Calamès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *